Une élection transformée en campagne de pub et la novlangue médiatique.

 

N’y a t’il pas plus frustrant en temps que consommateur que lorsque vous vous apercevez que l’on vous a vendu par de la parlote et par de la flatterie débilitante, un produit que vous ne désiriez pas ou d’une qualité plus que douteuse, on fulmine, on enrage, mais si le prix que nous avons payer ne nous a pas mis en situation difficile, on se dit que l’on sera plus prudent la prochaine fois et le temps passe l’incidence sur notre vie est moindre.

 

Par contre il n’en va pas ainsi de la chose publique, pour tout citoyen qui est soucieux de l’environnement dans lequel il vit, cette réalité est tangible, de par le rôle que joue la politique dans un pays, tout individu éduqué (je ne parle pas d’une élite supposée et auto-proclamé) a conscience de ce fait.

 

Bien sûr les politiques et des groupes d’intérêt divergeant, ne partagent pas forcement la vision du citoyen et à voir le nombre de lobbyiste qui tourne autour des politiques, des média, pas besoin de croire à une théorie du complot sur la question. Une recherche empirique directe, vous prouvera cette situation de fait, d’ailleurs je conseille le livre du journaliste François Ruffin sur l’Europe (1), par exemple.

 

Cette situation engendre des situations que l’on peut qualifier d’anti-démocratique, ou plus surement de duperie de l’opinion publique, exemple les primaires dite de la droite et de la gauche, cette façon dont les médias ont annoncé la primaire des deux partis, puisque de fait aucun des deux partis ne représente la droite et la gauche à lui seul, pour peu que cette étiquette qui date de la révolution française est encore un sens, ce qui est loin d’être aussi sur que cela, et même contestable.

 

De façon sur, ni Les Républicains, ni le Parti Socialiste ne représentent la droite et la gauche à eux deux, tout observateurs politiques est tout a fait conscient de ce fait ou et un manipulateur voir un incompétent, interroger des gens de droite, des gens de gauche, vous verrez que ces personnes ne votent pas forcément pour les deux partis qui pour tous les médias représente la droite et la gauche.

 

Et il ne s’agit pas pour moi de jouer sur les mots, mais bien de mettre en évidence le « petit jeu » des médias, car si je disait, mais il ne sont pas la gauche ou la droite , les média répondraient, mais ils sont bien de droite et de gauche, je dirait en tout cas il s’en réclame, alors vous voyez c’est bien de primaire de droite et une primaire de gauche, et on oubli que l’on a dit les primaires de la droite et de la gauche et le « la » qui fait tout la différence la droite et la gauche sont un ensemble et c’est bien la ou les média manipule, par une simplification abusive.

 

Car dire des primaires de la gauche est faux, puisque cette primaire n’est bien que celle d’un parti politique, qui ne représente pas la gauche, puisque des gens se sentant de gauche ne partagent pas les opinions du parti socialiste, donc le parti socialiste ne peut représenter à lui seul, les gens de gauche comme nous l’affirment les média, comme tout les gens de droite ne se reconnaissent pas dans le parti républicain.

 

Cette réalité est incontestable, pour incarner une idée à soit seul et donc représenté a soit tout seul cette idée, il faut que toutes les personnes qui ont cette idée, vous considèrent comme porteur exclusif de celle-ci.

On est dans une situation qui peut être éclairante, si on la place dans un autre conteste, par exemple comme si les média disaient que le Vatican représente tout les chrétiens, orthodoxe, protestant, Huguenot et j’en passe, dans une telle situation , quel levé de bouclier… Les medias piteux auraient présentés des excuses et auraient tenté de faire croire que leurs façon de faire est une erreur grossière ne voulant pas conduire à des amalgames et autres bêtises.

 

Mais à quoi sert ce langage médiatique réducteur, que je qualifierais de novlangue (2), avec certitude a faire déplacé les gens de gauche et de droite au primaire de ces deux partis, si non pour quoi faire comme si tous les gens de droite et de gauche étaient concernés, alors que ceux qui voulaient y aller était concerné de fait, pas les autres, là on était en présence de représentant d’une idée de la droite ou de la gauche.

 

Mais comme sur le début de mon article, le produit que l’on a voulu nous vendre et une duperies, une contre façon et la du grand art dans la supercherie, quand le candidat qui gagne la primaire de la gauche, arrive à la première place en récupérant le programme d’un autre ! On est un peu dans la situation de la contre façon de produit labélisé et on est sur quand on achète que le produit sera de moins bonne qualité, voir dégeu….

 

Vous allez me dire, mais pour quel but, déjà, je vous répondrez pour quels intérêts, là est bien la question, qui veut maintenir en place les propriétaires des médias, simple, il faut que les deux partis qui ont gouverné juste que là, reste en place, ces deux partis ne remettent pas en cause les intérêts des groupes industriels et financiers qui sont propriétaire des médias.

 

Par contre le citoyen est lésé puisque que l’information est fausse !!!

 

Là ou les médias devraient nous informer des différents programmes, pour nous permettre de nous faire une opinion, il nous enjoignent à aller voter de façon identitaire, par appartenance présumé et obligatoire !

Cette situation est préjudiciable pour toute république qui se respecte.

 

Soyez vigilant la manipulation va continuer et l’enjeux pour vous est bien, je vote pour mon candidat et non pas pour le candidat d’un autre qui aura manipulé pour que je vote pour son candidat, un des enjeux de cette élection et la reprise en mains de la populations de sa citoyenneté !!!

 

COPO-Olivier

 

 

  • 1-« Faut-il faire sauté Bruxelles ? », de François Ruffin, au édition fakir
  • 2-« novlangue-1984 » George Orwell, édition folio

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *